Les Baptistes, quésaco ?

On me pose de temps en temps cette question : "qu'est-ce que les baptistes ?" Parfois de façon plus rude : "c'est quoi cette secte ?" Je réponds donc à cette question en publiant un

Texte émanent de la commission d'Histoire de la Fédération des Eglises évangéliques baptistes.

"Baptiste" était au 17ème siècle un sobriquet donné à des Églises issues de la Réforme qui ne pratiquaient pas le baptême des nourrissons, mais exclusivement celui de personnes professant personnellement leur foi en Dieu (Père, Fils et Saint-Esprit). C'est encore notre pratique aujourd'hui et nous croyons que c'était celle des premiers chrétiens.

Nous sommes attachés à l'indépendance de l'Église locale, tout en vivant une certaine solidarité avec les autres.

Nos convictions

Outre leur attachement aux principes bibliques de la Réforme protestante, les Églises baptistes insistent sur :

  • Le baptême des croyants :

Le croyant est appelé à confesser publiquement sa foi par le baptême qui est pratiqué sous la forme de l'immersion. Généralement suivi par l'admission dans l'Église locale, il est en tout cas une des conditions requises pour en avoir la qualité de membre. Nous le comprenons comme un acte symbolique qui manifeste de manière visible la réalité de l'œuvre de salut de Dieu et de l'union du croyant à Jésus-Christ dans sa mort et sa résurrection.

  • L'autonomie de l'Église locale :

Représentation concrète et visible, là où elle est implantée, de l'Église universelle, corps du Christ, l'Église locale est indépendante de toute autre autorité que celle de Jésus-Christ et est appelée à assurer son fonctionnement de façon autonome. Pour ce faire, tous les membres de la communauté, associés dans un engagement volontaire, mettent en œuvre les dons qu'ils ont reçus, sous la conduite du Saint-Esprit et pour l'utilité commune.

  • L'importance de l'évangélisation :

Une de nos grandes convictions est que nul ne naît chrétien, mais que chacun est appelé à le devenir par la foi personnelle en Jésus-Christ. C'est seulement par la conversion au Christ que l'homme peut connaître une vraie libération. C'est pourquoi nos Églises s'efforcent aux côtés d'autres Églises chrétiennes d'inviter nos contemporains de diverses manières à la repentance et à la foi en Jésus-Christ.

  • La liberté religieuse :

Rendues attentives par leur histoire aux risques d'intolérance en matière religieuse, les Églises baptistes ont toujours milité pour un strict respect de cette liberté fondamentale : nul n'a le droit d'imposer par la force à un autre ses propres convictions et les États ont pour mission de garantir une pleine liberté de conscience en la matière.

  • La séparation de l'Église et de l'État :

Séparées de l'État par nécessité, les Églises baptistes le sont aussi par conviction. A notre sens, l'État n'a pas vocation à exercer un contrôle sur les convictions religieuses des citoyens, de la même manière que l'Église doit renoncer à contraindre les hommes et à exercer une puissance temporelle. Notre mission est de servir en proclamant l'Évangile et en luttant pour faire triompher la foi, l'amour et l'espérance.